L'article publié par un quotidien au lendemain
d'une démonstration de vol non réussie
(Campagna grande, 28 mars 1910)



 
 
 
 
 
 
 

Lundi 28 Mars 1910, deuxième fête de Pâques, Monsieur Eduardo Rusjan devait s'exhiber dans des vols avec son avion "Eda V". Etant donnée la nouveauté pour Gorizia de cette expérience d'aviation, une foule énorme de plusieurs milliers de personnes, entre lesquelles beaucoup díétrangers, s'est reversée sur la Campagna grande, où ont été construits des hangars. Des militaires ont formé un carré pour laisser libre un grand espace pour l'expérience. A trois heures de l'après-midi l'avion fut sorti du hangar et fit le tour du vaste pré. Líavion des frères Rusjan est un monoplan et a 6 mètres de longueur environ, 7 mètres d'ouverture alaire et forme une espèce de queue. Le moteur qui se trouve sur le devant a de 25 à 30 chevaux moteurs. Vers les quatre de líaprès-midi l'avion se rapprocha de nouveau au hangar et le plus jeune des deux frères, monsieur Eduardo Rusjan, monta sur le monoplan et le moteur se mit en marche. Malheureusement, avec la grande désillusion du public, líavion ne bougea pas. Un murmure de désapprobation se leva parmi les spectateurs et beaucoup abandonnèrent le champ. Finalement après un long moment le monoplan se leva en vol mais de quelques centimètres à peine. Alors le public, fatigué par la longue attente, abandonna le terrain et se reversa dans les rues de la ville après avoir adressé à l'aviateur des petits mots peu agréables. Les frères Rusjan eurent une belle leçon et ils n'imposeront plus un prix d'entrée si élevé pour montrer un avion... qui ne bouge pas.